AARPI CAMUS & CHOMETTE

Avocats à la Cour d'Appel de Chambéry

Maître Élodie CHOMETTE

Avocat associé

Formation et parcours professionnel :

Après avoir étudié quatre années à la Faculté de Droit à l'UNIVERSITE DE SAVOIE à CHAMBERY, j'ai obtenu mon Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat en 2007 au sein de l'EDARA (Ecole des Avocats de la Région Rhône-Alpes) à VILLEURBANNE.

J'ai prêté serment devant la COUR D'APPEL de CHAMBERY le 19 décembre 2007.

Après une année de collaboration au cabinet de Maître Didier CAMUS, nous avons constitué dès le 1er janvier 2009 notre association d'avocats : l'AARPI CAMUS & CHOMETTE, Avocats Associés à la Cour d'Appel de CHAMBERY, inscrite au barreau d'ALBERTVILLE.

De juin 2010 à mai 2016, j'ai été administrateur et membre du bureau de l'Association ARSAVI 73 (Association de Réinsertion Sociale et d'Aide aux Victimes 73) avant d'en devenir la Présidente jusqu'en Avril 2017.

Cette expérience fut très enrichissante.

Depuis 2016, je dispense un cours de « Pratique du droit pénal » aux étudiants inscrits en MASTER 2 MDJ (Métiers du Droit et de la Justice) à l'UNIVERSITE DE SAVOIE MONT BLANC à CHAMBERY.

Juriste passionnée et humaniste, je suis membre des commissions « Droit de l'enfant », « Droit Pénal» et « Communication », mises en place au sein du barreau d'ALBERTVILLE.

Depuis le 1er janvier 2018, j'ai l'honneur d'être membre du Conseil de l'Ordre.

Domaines d'intervention :

Disposant d'une maîtrise en droit privé, sans être exhaustifs mes domaines d'intervention se sont orientés vers :

- le droit de la famille (Adoption-Changement de nom-Changement de prénom-Changement de régime matrimonial-Contentieux de la filiation-Divorce-Droit de visite et d'hébergement-Filiation-Assistance éducative -Juge des enfants-).

- le droit des successions et des donations (partage judiciaire)

- le droit de la responsabilité civile (accidents de la vie, accident de ski)

- le droit des mineurs (audition d'enfants)

- le droit pénal (assistance garde à vue, audition libre, audiences devant les juridictions répressives, aménagement de peine...)